RAFIDISON Hasivelo Kanto est une Interne des hôpitaux qui poursuit ses études au sein de la Faculté de Médecine de l’Université d’Antananarivo et rêve de se spécialiser en endocrinologie. A part sa carrière professionnelle, Kanto est passionnée d’aventures et est un membre actif des scouts de Madagascar. Elle est toujours partante pour aider les autres ce qui lui a valu d’avoir déjà de nombreuses opportunités dans sa carrière. Mettant aussi un point d’honneur à être indépendante et passe-partout, Kanto était auparavant enseignante de la langue allemande et est aussi pâtissière. Elle s’aventure également dans la musique, passionnée par la Valiha. 

Exercice de réanimation néonatale sur mannequin ( stage au CSB).


Plus sur Kanto

Retrouvez Kanto dans "Ask a Scientist" en cliquant ici

ExploH – Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ?

Ce qui me motive dans mon travail c’est le fait d’être utile pour les autres. On dit qu’être médecin est un métier noble et je suis très fière d’exercer ce travail. On a cette opportunité de pouvoir traiter et aider nos semblables et c’est un grand privilège. Connaitre et comprendre le corps humain, c’est juste merveilleux.

ExploH – Quelle partie de votre travail aimez-vous le plus ?

Ce que j’aime le plus dans mon travail c’est d’être chaque jour en relation avec beaucoup de monde. De voir les patients guéris et heureux, les voir pressés de rentrer à la maison avec le visage souriant.

ExploH – Racontez-nous une anecdote de terrain qui vous a le plus marquée.

J’ai quelques-anecdotes. Mais ce qui m’as le plus marquée c’était la première fois où j’ai dû traiter un homme qui était en coma éthylique. J’étais alors en troisième année de médecine. On m’a appelé chez moi d’urgence car le patient se trouvait à proximité. C’était à ce moment-là que j’ai vraiment vu l’efficacité d’un traitement. Le patient était faible et inconscient. Je n’étais soulagée que lorsqu’il a pu retrouver sa vigilance peu de temps après que les traitements aient été administrés. C’était un miracle, waouh !!! (Rires)

ExploH – Votre leitmotiv en tant que scientifique ?

« Dépister pour mieux traiter ».
Trop souvent, les Malagasy rechignent à se faire examiner de peur que les résultats révèlent une maladie inopinée. Pourtant il est important de connaitre notre état de santé ainsi que le dit notre dicton: « Aleo maty rahampitso toy izay maty androany » !

ExploH – Si vous vous identifiez à une espèce animale ou végétale, ce serait laquelle ?Pourquoi ?

Je m’identifie à une tortue car elle est dotée d’une carapace qui la protège des dangers. De même, dans mon travail, je dois me construire une carapace qui va refléter une forte mentalité car parfois on doit faire face à des situations hors norme. Aussi, je prends mon temps pour faire les choses. Je suis un peu lente parfois mais ne dit-on pas :
« A chacun son rythme » ? (Rires)

ExploH – Qu’est-ce que vous trouvez le plus difficile dans votre travail ?

Le plus difficile dans mon travail c’est le moment d’annoncer une mauvaise nouvelle à la famille d’un patient. C’est dur mais quand il le faut, on prend son courage à deux mains et on se lance !

ExploH – Si vous n’étiez pas un scientifique, quel métier auriez-vous choisi ?

Si je n’étais pas scientifique, j’aurais aimé être un guide touristique. 

ExploH – Votre « role model » ?

Mon père et Dereck dans la série télévisée Grey’s anatomy ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *